Imprimer

Partager

Le Parisien se dote d’une charte de l’égalité en faveur de la parité et de la diversité

Depuis sa création, Le Parisien a toujours été le témoin des grands mouvements de la société et le porte-voix de ses aspirations. Aujourd’hui, l’enjeu de l’égalité est prédominant, qu’il s’agisse de la parité, de la diversité sociale ou multiculturelle. Pour marquer son engagement dans ces domaines, Le Parisien se dote d’une charte de l’égalité.

Cette charte est le fruit d’une mission de réflexion confiée à une quinzaine de journalistes de la rédaction et au collectif des femmes du Parisien. Piloté par Marie-Christine TABET, Directrice adjointe de la rédaction, et Mélanie MONSAINGEON, Editrice du Parisien-Aujourd’hui en France, ce groupe de travail sera chargé de porter les engagements de cette charte dans l’entreprise et de mettre en place des indicateurs de suivi.

Pour ce faire, la rédaction redoublera de vigilance dans le traitement de l’actualité et la représentation qu’elle donne de la société : articles, portraits, témoignages, panels d’expert.es, photos… Média citoyen et créateur de lien social, Le Parisien doit aussi en être le miroir avec une représentation de celle-ci dans toutes ses composantes.

Par ailleurs, Le Parisien souhaite aussi montrer l’exemple en faisant évoluer ses propres pratiques. Il s’engage à promouvoir en son sein une diversité de profils dans chaque service de la rédaction. Concernant spécifiquement l’égalité entre les femmes et les hommes, il se fixe comme objectif d’atteindre d’ici 5 ans la parité sur les postes de management dans la rédaction (direction, rédaction en chef, services) ainsi que sur l’ensemble des postes et services.

Cette initiative du Parisien s’inscrit dans la stratégie d’engagement responsable impulsée par Pierre LOUETTE, Président Directeur Général du Groupe Les Echos-Le Parisien : ‘’après l’accord signé aux Echos en février 2019, cette charte du Parisien vient traduire tout l’attachement que je porte à la question des femmes dans les rédactions, mais aussi à celle de leur place dans la couverture, le choix des experts’’.

Pour Sophie GOURMELEN, Directrice Générale du Parisien, ‘’la charte fixe un cap et des engagements. En tant que média, Le Parisien a une responsabilité dans la représentation la plus fidèle possible de la société et la lutte contre les stéréotypes’’.