Imprimer

Partager

Clélia Renucci, lauréate de la 6ème édition du Prix littéraire Grands Destins du Parisien Week-End

 

Un prix pour des épopées hors du commun !

Artistes, comédiens, muses, figures politiques inspirent les écrivains… Avec son Prix littéraire, Le Parisien Week-End récompense les auteurs qui ont su raconter ces grands destins. Huit romans d’exofiction étaient en lice, publiés depuis moins d’un an, et retraçant la vie de personnalités majeures.

Ce mercredi 17 octobre le Prix Grands Destins a été remis à :

« Concours pour le Paradis », de Clélia Renucci

Le 20 décembre 1577, le feu consume le palais des Doges, à Venise, et détruit Le Couronnement de la Vierge, la fresque de la salle du Conseil du palais. Le doge décide alors de lancer un concours pour la réalisation d’une toile destinée à remplacer la peinture incendiée. Dans l’éblouissante Venise de la seconde moitié du XVIe siècle, le Tintoret rivalise avec Véronèse.

Albin Michel, 266 p., 19 €.

Depuis 2013, Le Parisien Week-End a primé des ouvrages qui nous font revivre des destinées exceptionnelles: un grand bandit en 2013 (Sulak, de Philippe Jaenada), Buffalo Bill en 2014 (Tristesse de la terre, d’Eric Vuillard), un poète résistant en 2015 (Le Voyant, de Jérôme Garcin), un gamin de banlieue devenu chanteur en 2016 (Ma part de Gaulois, de Magyd Cherfi) et, l’an dernier, Gabriële Buffet, l’épouse de Francis Picabia (Gabriële, de Claire et Anne Berest).

Le Prix Grands Destins du Parisien Week-end a été remis ce mercredi 17 octobre au Buddha Bar.

×

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services ou des offres adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus...